jeudi 10 juin 2021

J'ai envoyé mon récit "La Providence" chez plusieurs éditeurs .

 J'ai envoyé mon récit "La Providence" chez plusieurs éditeurs bien notés sur le marché .... 

J'attends , c'est long, les mois passent, mais j’espère et j'attends...




samedi 8 mai 2021

Un ami m'a offert "un jour viendra couleur d'orange" livre de Grégoire Delacourt.


 

Un ami m'a offert "un jour viendra couleur d'orange" livre de Grégoire Delacourt, au début de l’année en janvier je crois, en me disant qu'il avait beaucoup pensé à moi en le lisant.

Et en effet, j'ai trouvé le récit si captivant que j'ai voulu en savoir un peu plus sur l'auteur. 

J'ai visité sa bio et j'ai voulu laisser un commentaire sur son blog mais, c'était pas possible alors j'ai envoyé une lettre début février chez son éditeur Grasset pour lui dire que j'avais bien aimé son livre et puis j'y ai joint  mon petit récit "la Providence" parce que j'ai lu sur sa page Wikipédia que: Dans sa jeunesse, il était interne au sein du collège jésuite La Providence à Amiens.

Et puis je n'y ai plus pensé.

Le 25 février je reçois une lettre de new-york . 

New-york ? Mais qui m’écrit de New-york? 

Pa pa pa la la... Start spreadin'the news...

J'ouvre et ??? Dingue! Une lettre réponse de Grégoire Delacourt .

Bon ! Je fais court parce que je veux garder pour moi cette incroyable lettre, mais "en gros" il m’écrit que ma lettre l'a beaucoup touché et qu'il se permettra de parler de mon petit livre sur son blog.

Une semaine plus tard j'ai reçu un mail c’était fait.Il m'a fallu un temps d'adaptation je ne touchais plus terre. 

Et puis j'ai partagé ma joie et y'a quelqu'un qui m'a dit! :

 "Les éditeurs ne peuvent pas rester insensibles à une telle caution, fonce..."

Alors j'ai contacté plusieurs maisons d’Éditions par mail, pour proposition d’édition)

Quatre m'ont répondu (et pas des moindre)


J'ai envoyé le livre, le formidable commentaire du blog GD, un synopsis (fait par un ami qui a travaillé un temps pour l’édition) .... 

Et maintenant je vais penser à autre chose, parce que je viens d'entendre à la radio que les écrivains (à la page) ont entrepris de faire éditer leurs tous premiers écrits, ce qui fait que ça va se bousculer au portillon. Les critiques des commité de lecture, déjà mis à dure épreuve avec le confinement, risque de rester complètement insensible à mes souvenirs d'enfance qui ont fait des étincelles dans le cœur de Grégoire Delacourt.  



 https://www.gregoire-delacourt.com/la-providence/