vendredi 8 juin 2018

Un jour à la mer avec le secours populaire.

Un jour à la mer avec le secours populaire.

Perso on pouvait me trimballer où on voulait , ça ne me faisait ni chaud ni froid. C’était un peu rigolo de chanter "merci chauffeur, merci chauffeur" mais après c’était pas le truc qui me faisait oublier :
- Que j’étais seule au monde dans ce car qui sentait l'essence et filait mal au cœur.
- Que j'aurais plutôt préféré y aller avec un papa ou une maman, pas forcement les deux (mes copines étaient toutes amputées d'un membre .)
- Que partir "un jour à la mer" c’est "la honte" pour presque toutes les écorchées vives qui vomissent dans le car .
Mais , que vous dire à vous , les peoples qui croyez bien faire en vous époumonant sur les ondes parce que c'est la saison .
Comment pourriez-vous comprendre que, cette petite fille qui joue qui ne veut plus jamais sourire et qui voit son père partout... s'en fou , que ce qu'elle voudrait , c'est :
- ne plus être pauvre pour partir avec son père son frère, sa sœur, sa mère pour regarder les bateaux et sucer des glaces à l'eau.

Aucun commentaire: